Quel est le point commun entre Coca Cola, Pepsi, Tommy Hilfiger, Ford ou encore la lessive Persil (pas celle qui lave plus blanc que blanc, l'autre...) ? Ce sont toutes des grandes marques qui, a un moment, se sont plantées de stratégie marketing. En dépit des moyens colossaux alloués à la cause publicitaire ou aux études de pré-lancement, ces entreprises ont essuyé des revers. Dans cet article, nous vous expliquons les erreurs actuelles les plus communes qui mettent en échec une stratégie marketing.

Ne pas avoir de vision à moyen-long terme

Avoir la tête dans le guidon n'est pas mauvais en soi. Le problème est de ne jamais la lever pour se projeter. Si vous avez défini des objectifs uniquement court-termistes et un plan insuffisant pour les atteindre, il est probable que vous irez au devant de graves déconvenues.

Bref, ne pas avoir de vision claire pour le futur de votre entreprise, de son marché ou du positionnement de celle-ci, vous entraîne vers une débâcle annoncée. Ne pas maîtriser tous les aspects fondamentaux de la chaîne de valeur (produit, service, distribution, après vente, impact environnemental etc.) également.

 

Utiliser une méthode du siècle dernier

Entendez par là de méthodes qui ont fonctionné mais qui sont totalement obsolètes ou inadaptées au consommateur d'aujourd'hui. 

echec strategie marketing ancienne methode

Allergique à la publicité et ultra connecté (80 % des consommateurs selon IFOP se renseignent sur le web avant d'acheter, et 61% prennent leur décision en ligne), le consommateur est désormais aux commandes de tous les canaux de vente.

De nos jours, la base du marketing consiste à :

  • interagir avec son client (ou son persona) de manière transparente
  • anticiper et répondre à ses problématiques
  • satisfaire ses besoins actuels et à venir
  • mieux le connaître pour le fidéliser et le transformer en ambassadeur
  • lui proposer une expérience d'achat et une relation client irréprochables
  • avoir une démarche entrepreneuriale pérenne, transparente et à impact social ou sociétal.

 

Cependant, même en étant au fait des dernières tendances du marketing, les entreprises construisent souvent leur budget annuel, avec les bonnes vieilles ficelles qui rassurent, et saupoudrent de-ci de-là, de quelques actions digitales, comme une "stratégie" Facebook par exemple, ou l’embauche d’un community manager. Ces méthodes vous conduisent au mieux à des succès précaires, au pire à une puissante déroute.

 

Ne pas avoir d'outils qui collectent des datas

Une méthode, aussi moderne soit-elle, sans outils performants est vouée au fiasco. Des outils puissants sans méthode moderne également. C'est pour cela qu'il faut toujours revoir les méthodes de travail AVANT d'investir dans des outils. Trois nous semblent indispensables pour appliquer une stratégie de marketing moderne :


Vente VS marketing = déboires assurés

Si vous souhaitez développer votre business, vous devez inclure les commerciaux et toutes les équipes de vente (y compris le service après-vente et celui de la relation client) dans le même processus et les "aligner". Une stratégie marketing efficace marie enfin les équipes vente et marketing.

echec-strategie-marketing-objectifs

S'ils travaillent sur les mêmes outils et partagent les mêmes objectifs, autour du client alors ils réussiront.

Flywheel_1,7Mo

Sinon, c'est la bérézina habituelle et pour sûr, en fin d'année, chacun se renverra la faute. Bref, l'adage diviser pour mieux régner (divide et impera) a vécu.

 

Pas ou trop peu de digital

Ne pas investir suffisamment sur le digital quand on détermine sa politique marketing est une erreur professionnelle, surtout après les récentes crises (Covid, gilets jaunes...).

Je ne vous parle pas des leviers tactiques comme les réseaux sociaux qui ne sont qu'un puissant porte-voix, des campagnes Facebook sponsorisées ou du profil Linkedin que vous avez créé pour vous ou pour votre entreprise. Je parle de construire votre stratégie marketing en commençant par établir son plan digital autour du client.


il n'y a plus de marketing digital mais du marketing pour des clients digitaux" (Fred Cavazza).

 

Le consommateur d'aujourd'hui a bien changé. et va continuer d'évoluer. Vous devez l'accepter. Pourtant, on voit encore trop de timides stratégies marketing tournées vers le digital "parce que mon métier n'a pas tellement changé".

Certes, c'est le secteur qui progresse vraiment si l'on en croit les piges publicitaires mais une augmentation de budgets publicitaires (display classique, achats de mots clés...) reste tactique et ne représente donc pas une vraie stratégie d'investissement pour autant. Vous ne faites que louer de l'audience et ne construisez pas la vôtre.

Refuser de voir que le consommateur a changé et s’isoler du web revient tout simplement :

  • à contribuer à laisser la place à vos concurrents et aux nouveaux entrants
  • à montrer une image vieillotte de votre entreprise
  • à vous priver de plusieurs opportunités aujourd'hui et demain
  • à abandonner vos clients et prospects car vous n'êtes plus à l'écoute de leurs attentes

S'autoproclamer le roi du "client-centrisme" 

Vous avez certainement dû voir de nombreuses signalétiques et autres affiches mettant en avant des messages du type "notre priorité : c'est vous", "notre seul objectif : vous satisfaire" ou autre belles tournures vous mettant en confiance avant l'achat.

C'est une chose d'avoir compris que l'expérience client est primordiale aujourd'hui, mais le mettre en place en est une autre. Il faut certes un début à tout, mais si vous mettez en avant une expérience d'achat faisant pâlir vos concurrents, assurez-vous bien de contrôler TOUT le cycle de vente (l'avant, le pendant, et l'après).

Si une fois le produit ou service vendu, les clients se retrouvent face à un service après-vente injoignable, insensible, voire antipathique ... le retour de flamme risque d'être particulièrement épicé (du classique bashing sur les réseaux sociaux au gros scandale un samedi après-midi en plein showroom pour les plus nerveux). 

echec-strategie-marketing-experience-clientSi vous faites de l'expérience client votre cheval de bataille, investissez dans cette approche, allez au-delà de la simple façade marketing "pour faire comme machin". Un programme de fidélité ne garantit pas la fidélisation d'un client. Décevez le une seule fois, et vous ne le reverrez plus. 

 

 


Nous avons vu ici les raisons principales d'échec d’une stratégie marketing. Mais il y en a sûrement d'autres et je vous invite à commenter et à enrichir l'article.

En attendant, vous pouvez consulter notre page dédiée à la mise en place d'une stratégie marketing. Vous pouvez également télécharger le guide d'une stratégie marketing efficace.
Je télécharge le guide d'une stratégie marketing efficace à La Réunion